Dans la nuit du 30 avril au 1er mai, les conscrits faisaient la tournée des maisons de la commune dans lesquelles il y avaient des filles de leur âge.

Dans la cour de chaque ferme ils entonnaient cette chanson, accompagnés où non d'instruments de musique, selon les années, en fonction des compétences qui existaient. La tradition étant connue, ils étaient alors accueillis en général dans la cuisine de la maison (sinon il y avait des "représailles symboliques") et ils buvaient quelques chose, souvent plusieurs fois. A la fin de la nuit ils étaient généralement bien "gais".

Dans certaines communes, comme par exemple à Montoison, la tradition voulait qu’on leur donne des oeufs. La nuit se terminait généralement chez l'un d'entre eux autour d'une gigantesque omelette.

Je ne sais où en est cette tradition. Personnellement, je l'ai vécue dans les années 1960.

Joël Mandaron

- 1 -
Voici le joli mois de mai
Que les galants plantent les mai (arbre de mai)
J’en planterai un pour ma mie
Il sera plus haut que sa toiture.
Vaqui lou joli mei de mai
Que lou galants plàntan lous mai
Ne'n plantarai un per ma mia
Saro plus naut que sa teulinha
- 2 -
Qui mettra t on pour le garder
Un soldat de chaque côté ?
Je m’y mettrai en sentinelle
Je serai le galant de la belle.
Qui boutarèn per lou gardar
Un soudart de chasque coustat ?
Me boutarai per sentinela
Sarai lou galant de la bela
- 3 -
Quand arriva vers les minuit
Que le galant fut endormi
S’il s’endormit, s’il sommeillait
Et le beau mai fut déplanté
Quand se'n venguêt la meianuèch
Que lou galant s'endurmiguêt
Si s'endurmid, si somilhava
E lou bèu mai se desplantava
- 4 -
Moi je sais bien ce que je ferai
A Marseille je m’en irai
Je m’en irai jusqu’à Marseille
Et je ne penserai plus à elle
Ièu, savo bien ce que farai
A Marselha me'n anirai
Me'n anirai jusca Marselha
E pensarai pas plus a ièla
- 5 -
Quand de Marseille je reviendrai
Devant sa porte je passerai
Je demanderai à sa voisine
Comment se porte Catherine
Quand de Marseilha revendrai
Davans sa porto passarai
Demandarai a sa vesina
Como se porta Catarina
- 6 -
Catherine se porte bien
Elle s’est mariée il y a longtemps
Avec un monsieur de la campagne
Qui lui fait bien faire la dame
Catarina se porta bien
Ei mariaa li a ben de temps
Daub'un mossur de la campanah
Que li fai ben faire la dama
- 7 -
Ah ! Non jamais je n’aurai cru
Qu’elle se marie avec un bossu
Je lui pardonne car elle est en âge
De penser un peu au mariage
A non, jamai aurie creigut
Que se marièsse daub'un boçu
Li perdono car èra en âge
De pensar un pauc au mariage
- 8 -
Il lui fait porter chapeau brodé
Et montre en or à son côté
Ce serait pas toi petit cardeur
Qui le nourrirait sans rien faire
Li fai portar chapèu brodat
E mostra d'aura a son costat
Sarià pas ti, marrit cardaire
Que la noriràs sens ren faire
- 9 -
Pourquoi je la nourrirais pas
Est ce que je manque de travail
Rien qu’en gagnant comme un cardeur
Comme moi qui s’est bien faire
Perqué icu, la noririo pas ?
Ei ce que me manca de travalh
Ren ganha tant com'un cardaire
Mai que èlo, save bien faire
- 10 -
Recevez les remerciements
De tous ces braves jeunes gens
Qui cherchent tous à se distraire
Sans jamais penser à mal faire
Recvètz los remarciaments
D'aquelos braves gents
Que chàrchon tots a se distraire
Sens jamai pensar a mau faire