Elle aurait été un lieu de culte pré-chrétien et une vieille légende s’y rattache : Saint-Martin, évêque de Tours au 4ème siècle, serait venu s’y désaltérer en compagnie de son âne. Pour preuve on peut encore voir la trace du museau de l’âne assoiffé marquée dans la pierre.
(Selon la Drôme insolite de Pierre Palengat).